Ciboulette en cuisine

mardi 12 mai 2015

Gâteau de Savoie


Gâteau de Savoie

 

Origine du gâteau de Savoie : Rhône-Alpes (Savoie)
Autre appellation : « Biscuit de Savoie »

 

 

Pour 1 gâteau de Ø 21 cm → 6 personnes

 

INGRÉDIENTS

• 50 g de farine de blé T55
• 50 g de fécule de pommes de terre
• 120 g de sucre en poudre
• 4 œufs fermiers ou « de poules élevées en plein air »
• 1 citron jaune non traité ou bio
• Beurre doux (QS)
• Sucre glace (QS)

 

PRÉPARATION

  1. Préchauffez votre four à 230°C en mode chaleur statique.

  2. Mélangez, à part, la farine et la fécule et clarifiez les œufs.

  3. Montez les blancs en neige en ajoutant 40 g de sucre petit à petit dès qu'ils commencent à mousser.

  4. Fouettez les jaunes d’œufs et le sucre restant dans un saladier jusqu'à ce que le mélange blanchisse, ajoutez les zestes du citron puis mélangez jusqu'à homogénéité.

  5. Incorporez, délicatement et alternativement, les blancs en neige et le mélange farine/fécule avec une spatule en terminant par des blancs en neige. 

  6. Graissez un moule rond et haut (type moule à kouglof ou à brioche) de Ø 21 cm avec un peu de beurre, sucrez-le avec du sucre glace puis versez la pâte.

  7. Enfournez pour 5 min puis baissez le four à 150°C et laissez cuire encore 30 à 35 min. Vérifiez la cuisson avec une pointe de couteau, elle doit ressortir parfaitement sèche.

  8. Démoulez votre gâteau et laissez refroidir sur une grille.

  9. Saupoudrez de sucre glace avant de servir.

 

 

Variantes :

  • La recette traditionnelle du gâteau de Savoie préconise de le parfumer au citron mais vous pouvez, par exemple, le remplacer par de l'arôme naturel de vanille ou de l'eau de fleur d'oranger. À vous de voir le parfum que vous préférez.

 

 


jeudi 9 avril 2015

Teurgoule


Teurgoule 1

 

« Sorte de riz au lait parfumé à la cannelle et cuit à four très doux pendant plusieurs heures »

Origine de la teurgoule : Basse-Normandie (Calvados)

 

 

Pour 4 personnes

 

INGRÉDIENTS

• 1 litre de lait entier
• 80 g de riz rond de Camargue IGP
• 90 g de sucre en poudre

• 1 c. à café de cannelle moulue
• 1 pincée de sel

 

PRÉPARATION

  1. Préchauffez votre four à 150°C en mode chaleur statique.

  2. Versez le lait dans une casserole, ajoutez le sucre et la cannelle puis portez à ébullition.

  3. Mettez le riz dans un plat allant au four d'une contenance d'au moins un litre, idéalement une terrine en terre cuite, recouvrez de lait, ajoutez le sel puis mélangez le tout.

  4. Enfournez pour 3h30 à 3h45, la croûte doit être bien dorée.

  5. Laissez tiédir votre teurgoule avant de servir.

 

 

Conseils & remarques :

  • Si vous avez préparé votre teurgoule à l'avance, je vous conseille de la réchauffer un peu au four avant dégustation, elle sera meilleure tiède.
  • La teurgoule se conserve quelques jours au réfrigérateur.

 

Teurgoule 2

samedi 28 mars 2015

Flammeküeche


Flammeküeche 1

 

Origine de la flammeküeche : Alsace

 

 

Pour 1 flammeküeche

 

INGRÉDIENTS

Pâte :
• 250 g de farine de blé T55

• 12,5 cl d'eau tiède
• 2 c. à café d'huile d'olive

• 1 c. à café de sel

Base crémeuse :
• 150 g de crème fraîche épaisse entière
• 100 g de fromage blanc
• 1 pincée de muscade moulue
• Sel, poivre du moulin

Garniture :
• 200 g de lard fumé
• 2 oignons jaunes

 

PRÉPARATION

  1. Préparez la pâte :
    Mélangez la farine et le sel dans un saladier, ajoutez l'huile d'olive et l'eau puis pétrissez à la main jusqu'à l'obtention d'une pâte homogène.
    Mettez votre pâte dans un saladier fariné, couvrez-la d'un linge propre et laissez reposer environ 1 h à température ambiante avant utilisation.

  2. Coupez le lard en petits bâtonnets, faites-les cuire dans une poêle sans matière grasse jusqu'à ce qu'ils soient bien croustillants et déposez-les sur du papier absorbant.

  3. Épluchez les oignons, émincez-les puis faites-les cuire dans une poêle sans matière grasse avec un fond d'eau et en ajoutant régulièrement de l'eau au fur et à mesure de son évaporation jusqu'à ce qu'ils soient fondants.

  4. Préparez la base crémeuse :
    Fouettez la crème fraîche et le fromage blanc dans un bol de manière à les assouplir, ajoutez la muscade, salez, poivrez puis mélangez jusqu'à homogénéité.

  5. Préchauffez votre four à 210°C en mode chaleur tournante.

  6. Farinez votre plan de travail, abaissez la pâte sur 2-3 mm et déposez-la sur une plaque recouverte de papier cuisson ou d'un tapis en silicone. Étalez la préparation crème fraîche/fromage blanc sur le fond de pâte en laissant un bord libre d'environ 1 cm puis parsemez de lardons et d'oignons.

  7. Enfournez pour 15 min et servez aussitôt.

 

 

Source d'inspiration : Recette de la « Flammeküeche », collection « Au menu de nos régions » N°1.

Flammeküeche 2

dimanche 22 mars 2015

Cannelloni au brocciu


Cannelloni au brocciu

 

Origine des cannelloni au brocciu : Corse

Recette de saison du mois de mars → Épinard & Brocciu

 

 

Pour 4 personnes

 

INGRÉDIENTS

• 16 cannelloni
• 400 g de brocciu AOP
• 400 g net d'épinards ou de blettes
• 30 g de pignons de pin

• 100 g de parmesan AOP
• 1 gousse d'ail
• 1/2 c. à café de marjolaine séchée
• 2 pincées de muscade moulue
• Beurre doux (QS)
• Huile d'olive (QS)

• Sel, poivre du moulin

Sauce tomate :
• 1 boîte de pulpe de tomates en dés (400 g)
• 1/2 oignon jaune
• 1 gousse d'ail
• 4-5 feuilles de basilic frais
• 1 c. à café de sucre en poudre
• Huile d'olive (QS)
• Sel, poivre du moulin

Sauce béchamel :
• 1/2 litre de lait entier froid ou à température ambiante
• 40 g de farine de blé T55
• 40 g de beurre doux
• 2 pincées de muscade moulue
• Sel, poivre du moulin

 

PRÉPARATION

  1. Préparez la sauce tomate :
    Épluchez l'oignon puis émincez-le et hachez l'ail.
    Faites chauffer un peu d'huile d'olive dans une casserole puis faites revenir les oignons quelques minutes. Quand ils sont suffisamment tendres, ajoutez la pulpe de tomates, l'ail, le basilic et le sucre, salez, poivrez puis mélangez le tout.
    Laissez mijoter environ 20 min à couvert en remuant de temps en temps. Si la sauce est trop liquide, ôtez le couvercle et laissez réduire quelques minutes.

  2. Lavez les épinards, équeutez-les puis ôtez la nervure centrale, hachez l'ail puis faites-les revenir quelques minutes dans une poêle avec un peu d'huile d'olive, salez, poivrez.

  3. Faites griller à sec les pignons de pin dans une petite poêle.

  4. Écrasez le brocciu avec une fourchette dans un saladier, ajoutez les épinards, les pignons de pin, la marjolaine et la muscade, salez, poivrez puis mélangez le tout, toujours en écrasant avec la fourchette.

  5. Mettez votre farce dans une poche à douille puis remplissez les cannelloni.

  6. Râpez le parmesan.

  7. Préparez la sauce béchamel : 
    Faites fondre le beurre dans une casserole, ajoutez la farine puis mélangez bien pour obtenir un roux. 
    Versez le lait petit à petit en fouettant et laissez cuire quelques minutes sur feu doux en remuant sans cesse jusqu'à épaississement et jusqu'aux premiers bouillons. 
    Ajoutez la muscade, salez, poivrez puis mélangez jusqu'à homogénéité.

  8. Préchauffez votre four à 180°C en mode chaleur tournante.

  9. Graissez un plat allant au four avec un peu de beurre. Étalez une fine couche de sauce béchamel dans le fond du plat, déposez les cannelloni, recouvrez de sauce tomate et du reste de sauce béchamel puis parsemez de parmesan.

  10. Enfournez pour 35 min et servez aussitôt.

 

 

vendredi 13 mars 2015

Spätzles


Spätzles 2

 

« Type de pâtes alimentaires »

Origine des spätzles : Alsace

 

 

Pour 4 personnes

 

INGRÉDIENTS

• 300 g de farine de blé T55
• 75 g de semoule de blé tendre*
• 3 œufs fermiers ou « de poules élevées en plein air »
• 17-18 cl d'eau (selon la taille des œufs)
• 30 g de beurre doux
• 1 c. à café de sel

 

PRÉPARATION

  1. Mélangez la farine, la semoule et le sel dans un saladier puis creusez-y un puits. Ajoutez les œufs, commencez à fouetter puis versez l'eau petit à petit en continuant à fouetter jusqu'à homogénéité. La pâte doit être lisse mais encore ferme et collante.

  2. Portez un grand volume d'eau salée à ébullition dans une casserole.

  3. Versez la pâte sur une planche à découper ou dans une assiette puis découpez des tronçons au-dessus de la casserole à l'aide d'une spatule. Dès qu'ils remontent à la surface, égouttez-les à l'aide d'une écumoire et plongez-les aussitôt dans un saladier d'eau froide pour stopper la cuisson. Procédez ainsi jusqu'à épuisement de la pâte.

    Spätzles 1

  4. Faites fondre le beurre dans une poêle, faites revenir les spätzles quelques minutes jusqu'à ce qu'ils soient dorés et servez aussitôt.

 

 

Conseils & remarques :

  • *Semoule de blé tendre : Bien différente de la semoule de blé dur, elle se trouve facilement en Alsace et en Lorraine mais peut-être pas ailleurs. Si vous ne pouvez pas vous en procurer, remplacez-la par la même quantité de farine et surtout pas par de la semoule de blé dur qui ne convient pas.

    Semoule de blé tendre

Suggestions de présentation des spätzles :

  • En accompagnement de toutes sortes de viandes, natures ou, par exemple, avec une sauce aux champignons et à la crème si vous servez une volaille.

 

 

Posté par ciboulette57 à 12:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


mardi 10 mars 2015

Macarons de Nancy


Macarons de Nancy

 

« Biscuits très prisés depuis leur première commercialisation en 1792 par les sœurs du monastère des Dames du Saint-Sacrement, surnommées "Les Sœurs Macarons" » 

Origine des macarons de Nancy : Lorraine (Nancy/Meurthe-et-Moselle)

 

 

Pour environ 30 macarons

 

INGRÉDIENTS

• 100 g de poudre d'amandes blanche
• 100 g de sucre glace

• 2 blancs d'œufs
• 1 sachet de sucre vanillé
• 1/2 c. à café d'arôme naturel de vanille
• Sucre glace (QS)

 

PRÉPARATION

  1. Tamisez la poudre d'amandes, le sucre glace et le sucre vanillé dans un saladier.

  2. Montez les blancs d'œufs en neige puis incorporez-les délicatement avec une spatule

  3. Ajoutez l'arôme de vanille.

  4. Préchauffez votre four à 240°C en mode chaleur statique.

  5. Versez votre pâte dans une poche à douille lisse puis formez des petits tas d'environ Ø 4cm, en quinconce et bien espacés, sur une plaque recouverte de papier cuisson. Humidifiez légèrement la surface de chaque macaron avec un pinceau puis saupoudrez de sucre glace.

  6. Enfournez, baissez le four à 150°C et laissez cuire environ 12 min.

  7. Laissez refroidir vos macarons avant de les décoller délicatement et de servir.

 

 

Conseils & remarques : 

  • Pour des macarons encore plus croustillants, vous pouvez les laisser croûter toute une nuit puis les saupoudrer une seconde fois de sucre glace avant de les enfourner.
  • Les macarons de Nancy se conservent plusieurs semaines dans une boîte en métal.

 

 

Source d'inspiration : Recette des « Macarons de Nancy », collection « Au menu de nos régions » N°2.

vendredi 27 février 2015

Flan pâtissier


Flan pâtissier

 

Origine du flan pâtissier : Île-de-France (Paris)
Autre appellation : « Flan parisien »

 

 

Pour 1 flan de Ø 23 cm → 6-8 personnes

 

INGRÉDIENTS

Pâte brisée sucrée :
• 200 g de farine de blé T55
• 40 g de sucre en poudre
• 100 g de beurre doux
• 5 cl d'eau froide
• 1 c. à café de sel

Crème à flan :
• 80 cl de lait entier
• 20 cl de crème liquide entière
• 100 g de fécule de maïs
• 160 g de sucre en poudre
• 2 œufs + 1 jaune d'œuf fermiers ou « de poules élevées en plein air »
• 2 gousses de vanille

 

PRÉPARATION

  1. Préparez la pâte brisée sucrée :
    Coupez le beurre en morceaux puis passez-le quelques secondes au micro-ondes pour le ramollir mais sans le faire fondre. 

    Mélangez la farine, le sucre et le sel dans un saladier, ajoutez le beurre en frottant du bout des doigts de manière à obtenir un sable grossier, ajoutez l'eau puis pétrissez rapidement jusqu'à la formation d'une boule.
    Fraisez-la 4-5 fois pour l'homogénéiser et lui donner du corps.

    Enveloppez votre pâte dans du film alimentaire et placez-la au moins 2 h au réfrigérateur avant utilisation.

  2. Préparez la crème à flan :
    Fendez les gousses de vanille en 2 dans le sens de la longueur pour en extraire les graines.

    Versez le lait et la crème liquide dans une casserole, ajoutez les graines et les gousses de vanille et 1 c. à soupe de sucre puis portez à ébullition. Retirez du feu, laissez infuser au moins 30 min à couvert puis enlevez les gousses de vanille.
    Fouettez les œufs, le jaune d’œuf et le sucre restant dans un saladier, ajoutez la fécule puis versez le mélange lait/crème liquide petit à petit en continuant à fouetter jusqu'à homogénéité.
    Remettez la préparation dans la casserole puis faites cuire quelques minutes sur feu doux en remuant sans cesse jusqu'à épaississement et jusqu'aux premiers bouillons.
    Versez votre crème dans un saladier, filmez-la au contact afin d'éviter l'apparition d'une croûte et laissez refroidir.

  3. Préchauffez votre four à 180°C en mode chaleur tournante.

  4. Farinez votre plan de travail, retirez la pâte du réfrigérateur et abaissez-la. Foncez un moule à manqué de Ø 23 cm, idéalement à charnière, puis piquez le fond avec une fourchette. Fouettez la crème de manière à l'assouplir puis versez-la dans le fond de tarte en lissant bien la surface.

  5. Enfournez pour 45 à 50 min. Il doit être bien dorée.

  6. Démoulez votre flan et laissez refroidir sur une grille avant de servir.

 

 

Conseils & remarques :

  • La pâte brisée doit reposer au frais au minimum 2 h avant d'être utilisée donc si vous manquez de temps, vous pouvez la préparer la veille. Cela permet, en plus, un meilleur développement des saveurs.
  • Pour renforcer le goût de la vanille dans l'appareil à flan, vous pouvez la laisser infuser dans le mélange lait/crème liquide toute une nuit.
  • Le flan pâtissier se conserve quelques jours au réfrigérateur.

 

 

lundi 9 février 2015

Carbonade flamande


Carbonade flamande

 

Origine de la carbonade flamande : Nord-Pas-de-Calais & Belgique

 

 

Pour 4 à 6 personnes

 

INGRÉDIENTS

• 1 kg de paleron de bœuf
• 150 g de lard fumé

• 4 tranches de pain d'épices pur miel
• 60 cl de bière brune (Pelforth®)
• 25 g de beurre doux
• 2 oignons jaunes
• 1 bouquet garni thym + laurier

• 3 clous de girofle
• 1 c. à soupe de farine
• 1 c. à soupe de vergeoise brune
• 1 c. à soupe de vinaigre de vin
• Moutarde de Dijon (QS)

• Sel, poivre du moulin

 

PRÉPARATION

  1. Coupez le paleron de bœuf en cubes et le lard en bâtonnets, épluchez les oignons puis émincez-les et tartinez les tranches de pain d'épices d'un peu de moutarde.

  2. Faites fondre le beurre dans une cocotte puis faites revenir les oignons quelques minutes jusqu'à ce qu'ils soient bien dorés. Ajoutez les lardons et laissez cuire encore 2 min.

  3. Mettez la viande dans la cocotte à la place des oignons et du lard en laissant le jus obtenu, faites-la revenir quelques minutes jusqu'à ce qu'elle soit bien dorée sur toutes les faces puis retirez-la, toujours en laissant le jus.

  4. Ajoutez la farine, la vergeoise et le vinaigre de vin et laissez légèrement réduire.

  5. Remettez la viande et la préparation oignons/lardons dans la cocotte, ajoutez le bouquet garni et les clous de girofle, recouvrez de bière puis mélangez le tout.

  6. Déposez les tranches de pain d'épices moutardées à la surface et laissez mijoter environ 1h30 à couvert.

  7. Ôtez le bouquet garni, salez, poivrez et laissez mijoter encore 1h30 à 2h jusqu'à ce que la sauce nappe la viande et soit bien sirupeuse.

 

 

Conseils & remarques :

  • La carbonade flamande nécessite une cuisson assez longue donc n'hésitez pas à la préparer la veille. Elle sera meilleure réchauffée.
  • Si vous voulez utiliser du pain d'épices maison, la recette se trouve ici : clic.

Suggestions de présentation de la carbonade flamande :

  • Accompagnée, idéalement, de frites maison mais c'est aussi très bon avec des pâtes.

 

 

samedi 31 janvier 2015

Caramel au beurre salé


Caramel au beurre salé 3

 

Origine du caramel au beurre salé : Bretagne (Quiberon/Morbihan)
Autre appellation : « Salidou® »

 

 

Pour 1 pot de 250 g

 

INGRÉDIENTS

• 100 g de sucre en poudre
• 40 g de beurre de Bretagne demi-sel
• 20 cl de crème liquide entière
• 2 c. à soupe d'eau
• 1 pincée de fleur de sel

 

PRÉPARATION

  1. Versez le sucre et l'eau dans une casserole, mélangez délicatement de manière à juste humidifier le sucre en salissant le moins possible les bords intérieurs puis faites cuire sur feu vif sans toucher jusqu'à l'obtention d'une jolie couleur blonde dorée, pas plus!

    Caramel au beurre salé 1Caramel au beurre salé 2
























  2. Ajoutez la crème liquide en faisant attention aux éclaboussures (contact chaud-froid) et laissez cuire encore quelques minutes sur feu moyen en remuant sans cesse jusqu'à ce que le caramel refonde et qu'il soit bien homogène et nappe la spatule.

  3. Incorporez le beurre et la fleur de sel.

  4. Versez votre caramel dans un bocal en verre muni d'un couvercle de type pot à confiture et, si vous ne l'utilisez pas dans l'immédiat, placez-le au réfrigérateur jusqu'à utilisation.

 

 

Conseils & remarques : 

  • Ne faites pas trop cuire le sucre avant d'ajouter la crème liquide au risque d'obtenir un caramel très amer.
  • Lors de l'ajout de la crème liquide froide, une masse va se former mais ne paniquez pas, c'est tout à fait normal. Le caramel va fondre à nouveau au fur et à mesure que la crème va chauffer.
  • Plus vous laisserez longtemps votre caramel sur le feu, plus sa texture sera dense en refroidissant.
  • Si vous avez préparé votre caramel à l'avance, je vous conseille de le réchauffer un peu avant dégustation ou, au moins, de le ramener à température ambiante pour le faire revenir à l'état de « sauce » ou qu'il se tartine plus facilement selon l'utilisation que vous voulez en faire.
  • Le caramel se conserve facilement 1 mois au réfrigérateur.

Suggestions de présentation du caramel au beurre salé :

  • En garniture sur du pain, de la brioche ou des crêpes...
  • En accompagnement de toutes sortes de gâteaux et entremets, glaces, fromages blancs, yaourts et panna cotta

 

Vous pouvez consulter toutes mes recettes qui contiennent du caramel au beurre salé ici : clic.

 

 

samedi 17 janvier 2015

Carottes Vichy


Carottes Vichy

 

Origine des carottes Vichy : Auvergne (Vichy/Allier)

Recette de saison du mois de janvier → Carotte

 

 

Pour 2 personnes

 

INGRÉDIENTS

• 4 carottes
• 50 cl d'eau

• 25 g de beurre doux
• 2 c. à café de fond de volaille
• 1 c. à café de sucre en poudre

• Persil frisé (QS)
• Sel, poivre du moulin

 

PRÉPARATION

  1. Épluchez les carottes puis coupez-les en fines rondelles.

  2. Faites fondre le beurre dans une sauteuse, ajoutez le sucre puis faites revenir les carottes quelques minutes. Ajoutez le fond de volaille, salez, poivrez, mouillez à hauteur (si les 50 cl d'eau ne suffisent pas, n'hésitez pas à en rajouter) puis mélangez le tout.

  3. Laissez cuire 25 à 30 min à petite ébullition sans couvrir et en remuant de temps en temps jusqu'à ce que la totalité de l'eau se soit évaporée, les carottes doivent être bien fondantes et enrobées de jus.

  4. Parsemez vos carottes de pluches de persil et servez aussitôt.

 

 

Suggestions de présentation des carottes Vichy : 

  • En accompagnement de toutes sortes de viandes (bœuf, porc, veau, filets de volaille grillés...).